Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale

Regard sur l’Inspection médicale du travail

L’Inspection Médicale du Travail (IMT) est un acteur clé du suivi en matière de santé et sécurité au travail au Burkina Faso. A travers un certain nombre de prérogatives, elle veille à l’application effective de la législation en sécurité et santé au travail dans notre pays.

 L’Inspection Médicale du Travail (IMT) est une structure technique du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Protection Sociale. Dirigée par Marthe Sandrine SANON/LOMPO, elle est composée de spécialistes en santé au travail, d’inspecteurs du travail et de personnel de soutien. Elle a comme missions essentielles de :

- participer à l’élaboration des textes relatifs à la sécurité et santé au travail ;

- contrôler sur le plan technique, en étroite collaboration avec les autres services compétents du ministère de la Santé et de toute autre institution publique ou privée compétente, l’application de la législation et de la règlementation en matière de sécurité et santé au travail au Burkina Faso ;

- contrôler et conseiller les services de santé au travail ;

- constater toute infraction à la législation et à la règlementation nationale en matière de sécurité et santé au travail.

L’IMT a, depuis l’adoption des derniers textes règlementaires en sécurité et santé au travail en 2014, privilégié la voie de la communication. Elle a ainsi non seulement vulgarisé les textes règlementaires, mais également sensibilisé ses partenaires sociaux que sont les employeurs et les travailleurs lors de ses nombreuses sorties en entreprise, et de l’animation d’ateliers.

Elle a initié des démarches auprès de certaines entreprises minières, des entreprises de bâtiments et travaux publics (BTP) et vers les industries de cimenterie pour que ces structures puissent mettre en place leurs services de santé au travail et mener des actions de préventions telles que décrites dans la règlementation nationale.

Les acquis

A ce jour l’IMT a enregistré une quinzaine d’agréments pour mise en place de service de santé au travail. Parmi les entreprises ayant obtenu leur agrément, on peut citer Bissa Gold et Gryphon Minerals, qui ont en plus obtenu l’autorisation d’ouverture. Ces deux entreprises sont des secteurs à hauts risques professionnels et si l’ensemble de ces  entreprises mettrent en place leur service de santé au travail, on observera sans aucun doute une baisse de la prévalence des accidents du travail et des maladies professionnelles au Burkina Faso, mais également un meilleur suivi des victimes.

Les perspectives

Afin de mener à bien la mission qui lui a été confiée, l’IMT entend faire un plaidoyer auprès des autorités afin que la structure ait plus de moyens de couvrir efficacement l’ensemble du territoire national. Cela passera par la décentralisation de la structure au niveau régional, ainsi que son renforcement en moyens humains et matériels.

Selon l’Inspectrice médicale du travail, Marthe Sandrine SANON/ LOMPO, la structure espère pouvoir, d’ici à 2020, parvenir à la mise en place de services de santé au travail agréés et fonctionnels, dans toutes les entreprises à haut risque comme les industries minières, agroalimentaires, celles des BTP et les industries cotonnières. Une telle action permettra à ces dernières de mieux coordonner l’ensemble des éléments de la prévention des risques professionnels, à savoir : la surveillance du milieu de travail, la surveillance de la santé des travailleurs, les soins d’urgence et la réinsertion professionnelle des travailleurs.

DCPM/MFPTPS