Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Concours directs 2022 de la fonction publique : C’est parti pour l’administration en ligne des épreuves écrites

2 millions 106 mille 962 candidatures au Burkina Faso, pour 6 069 postes à pourvoir cette session de 2022.

 

Le lancement officiel des épreuves écrites des concours directs est intervenu le jeudi 22 septembre 2022, au lycée technique national Aboubacar Sangoulé Lamizana de Ouagadougou.

Dès le petit matin, les candidats ont pris d’assaut les salles de composition avant l’appel des surveillants à partir de 6h30 suivi des vérifications des identités. Une fois en salle, les candidats ont reçu les consignes nécessaires pour une bonne composition.

Avant le démarrage de la composition proprement dite, les candidats du jury 1 ont reçu les conseils et les encouragements de la délégation gouvernementale qui a tenu à être aux côtés des candidats pour la circonstance.

« Nous sommes venus vous encourager et surtout vous souhaiter bonne chance. Soyez sereins et confiants de ce que vous avez appris durant tout ce temps. On espère avoir 100% aux résultats. Que le bon Dieu et les mânes des ancêtres soient avec vous pour votre succès à vos concours. », a dit le ministre Bassolma Bazié, avec une dose de familiarité avec les différents candidats .

Il était 8h 00, lorsque la ministre de l'Environnement, de l'Energie, de l'Eau et de l'Assainissement, Dr Maminata Traoré/Coulibaly, a ouvert la première enveloppe au jury 2, donnant ainsi le top départ des concours sur toute l’étendue du territoire national.

Sur 92 concours ouverts du 22 septembre au 04 octobre 2022, il est prévu l’administration des épreuves en ligne de 10 concours directs, dans le centre unique de Ouagadougou, à l’ENAM, 78 concours à épreuves de questions à choix multiples (QCM) dans les 13 chefs-lieux de régions. Et les 4 autres concours directs à épreuves classiques seront composés les 8-9-15 et 23 octobre 2022, dans le centre unique de Ouagadougou.

Après cette phase, interviendra aussitôt l’activité de scannage des copies des candidats dans les 12 chefs-lieux de région. Selon les responsables de l’Agence générale de recrutement de l’Etat (AGRE), des dispositions techniques et pratiques ont été prises pour rassembler les données scannées des candidats, afin de les centraliser dans des canaux sécurisés favorisant ainsi la correction électronique et les délibérations des résultats.

DCRP/MFPTPS