Aller au contenu principal
  • Burkina Faso / Unité - Progrès - Justice

Construction de la Bourse du travail du Centre-Est : Les syndicats félicitent le ministère

Le Ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale a organisé, le mardi 29 décembre 2020, une visite à Tenkodogo avec les syndicats, bénéficiaires de la Bourse du travail du Centre-Est. Six représentants des centrales syndicales de l’Unité d’action syndicale (UAS), un syndicat autonome venus de Ouagadougou et des syndicats locaux, accompagnés du Directeur de cabinet du Ministre chargé du travail, ont pu se rendre compte des réalisations en cours.

 

 

Situé au secteur 6 de Tenkodogo, juste à l’entrée de la ville, c’est un bâtiment R+1 qui s’offre aux regards des visiteurs. On peut lire à son fronton : « Bourse du travail du Centre Est » en grands caractères.  Des explications du représentant de l’entreprise de construction, le bâtiment en R+1 est à sa première phase. Il est extensible en R+3. Le joyau est doté d’une salle polyvalente de près de 255m², de magasins et de bureaux au rez-de-chaussée et à l’étage, de même que des toilettes. Du matériel de sonorisation neuf est également bien en vue à l’étage. Cette concrétisation de la première phase du projet de construction de la Bourse du travail a laissé les visiteurs admiratifs.

C’est assez rare pour le souligner, les syndicats et le ministère en charge du Travail sont unanimes sur la concrétisation du projet de construction de la Bourse du travail du Centre-Est. Le chef de la délégation de l’UAS venus de Ouagadougou, El Hadj Inoussa KOUANDA avoue son émotion : « Ce bâtiment est une surprise ! L’avancée des travaux est à saluer. Malgré la situation du coronavirus, le bâtiment est terminé. Le ministère est à féliciter ». Des félicitations bien accueillies par le Directeur de cabinet du Ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale Jean Marie SOMPOUGDOU. « Malgré les contraintes budgétaires, le ministre est allé défendre ce projet devant l’Assemblée Nationale pour mettrecetoutil à la disposition des partenaires sociaux. », explique-t-il.  Il a coûté, pour cette première phase, la somme de 350 millions de FCFA.

Pour le Secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs de l'Éducation de Base (SYNATEB) SYNATEB Tenkodogo, Kouka Apollinaire NAYAMBA, cette infrastructure est une lutte qui se concrétise. Sa satisfaction est immense. Toutefois, il exprime des attentes. « Il faut impérativement une clôture des lieux pour le préserver de tout acte de vandalisme », demande-t-il. Une requête prise en compte dans la deuxième phase du projet de construction de l’infrastructure. Le Directeur de cabinet du ministre a informé les partenaires sociaux que cette étape est prévue dans le budget 2021 ainsi qu’un forage et le reste de l’ameublement.

DCPM/MFPTPS